Newsletter

Subscribe to the MidNight Shop mailing list to receive updates on new arrivals, special offers and other discount information.

  • Home
  • Blog
  • Gare aux mauvais compléments alimentaires

Gare aux mauvais compléments alimentaires

Les compléments alimentaires ont de multiples bienfaits : ils constituent des sources concentrées de nutriments, minéraux, vitamines, ils sont indiqués pour lutter contre des carences et rétablir un équilibre dans l’organisme. Cependant, si l’on ne choisit pas bien ses compléments alimentaires, c’est l’effet inverse qui peut se produire ! En effet, il existe des « bons » et des « mauvais » compléments alimentaires. On vous explique comment les distinguer.

Quels sont les risques des compléments alimentaires ?

Les compléments alimentaires peuvent présenter certains risques quand ils ne sont pas de bonne qualité ou que leur posologie n’est pas respectée. Voici les risques les plus courants liés aux compléments alimentaires.

Inefficacité

Les compléments alimentaires de mauvaise qualité auront principalement pour effet… d’être inefficaces ! Si l’inefficacité d’un complément alimentaire n’est pas réellement un danger, c’est un point négatif car vous dépenserez de l’argent pour rien. Plusieurs études ont notamment montré que les compléments alimentaires minceur notamment, lorsqu’ils ne s’appuient pas sur des ingrédients de bonne qualité et dont l’efficacité a été prouvée, ont tendance à être inefficaces.

Surdosage

Le surdosage comporte énormément de risques. Certes, les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, mais ce n’est pas pour autant que, pris à forte dose, ils sont inoffensifs. En effet, il faut garder en tête que les compléments alimentaires sont fortement concentrés en vitamines et minéraux, et leur consommation n’est donc pas anodine, surtout si elle se fait dans un cadre d’automédication. Les compléments alimentaires mal dosés peuvent ainsi comporter des risques sur la santé cardiovasculaire, provoquer le développement de certains cancers (comme le cancer du poumon) ou des problèmes osseux. A consommer avec modération, donc, et avec avis de votre médecin !

Les interactions avec d’autres nutriments

Les compléments alimentaires de mauvaise qualité présentent aussi le risque que les nutriments qui les composent interagissent entre eux, ou avec d’autres traitements en cours chez la personne qui les prend, avec des effets indésirables plus ou moins graves. Raison de plus pour ne pas pratiquer l’automédication et pour choisir des compléments alimentaires dont la composition est soutenue par des études et labels !

Qu’est-ce qu’un mauvais complément alimentaire ?

Plusieurs produits, utilisés dans les compléments alimentaires, ont été pointés du doigt pour leurs effets nocifs sur la santé des patients. En voici les principaux :

  • Les plantes laxatives : c’est le nom que l’on donne aux plantes contenant des « hétérosides hydroxyanthracéniques ». L’effet laxatif de ces composants peut contribuer à irriter le tube digestif et provoquer la perte de sels minéraux – provoquant alors l’effet inverse à celui escompté !
  • Les compléments alimentaires en vitamines A et E sont fortement conseillés… sauf pour les femmes enceintes ! Une prise de vitamines A et E peut en effet avoir des conséquences graves pour le futur bébé, notamment de malformations congénitales.
  • La vitamine D, prise à très forte dose, peut également entraîner des effets indésirables, notamment l’augmentation du risque du cancer du sein chez les femmes. C’est pourquoi les compléments alimentaires en vitamine D trop dosés peuvent être néfastes pour la santé.
  • Les phyto-œstrogènes sont également déconseillés pour leurs effets indésirables sur le système hormonal, notamment le développement de cancers.
  • Le bêtacarotène, combiné à des antioxydants (vitamine E ou A par exemple), peut provoquer une hausse du risque du cancer du poumon.
  • Le millepertuis, un complément alimentaire assimilé à un antidépresseur, a une grande capacité d’interaction avec d’autres médicaments (plus de 20 familles de médicaments !) et peut avoir tendance à diminuer leurs effets, notamment les pilules contraceptives, les anxiolytiques et les immunosuppresseurs.
  • Enfin, la p-synéphrine, complément alimentaire dit « minceur », peut provoquer divers effets indésirables comme l’insuffisance rénale, des troubles digestifs, ou encore des hépatites, lorsque la dose maximale de 20 mg est dépassée. Or, certains compléments alimentaires en contiennent jusqu’à 72 mg !

Qu’est-ce qui fait un bon complément alimentaire ?

Pour bien choisir vos compléments alimentaires et éviter ces risques, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte.

Les étiquettes

L’étiquette d’un complément alimentaire peut vous en dire long sur la qualité du produit, aussi, il est important de bien les lire avant l’achat ! Pour vous assurer que le complément alimentaire est de bonne qualité, l’étiquette doit être complète. Vous devrez donc retrouver les informations
suivantes :

  • Les catégories de nutriments contenus dans le complément alimentaire
  • Les vitamines et sels minéraux présents dans le complément ainsi que leur quantité en unités de poids
  • Le pourcentage de ces vitamines et sels minéraux par rapport à la consommation quotidienne recommandée
  • La consommation quotidienne recommandée du complément alimentaire, en quantité mais aussi en fréquence, ainsi que les indications particulières concernant sa consommation (à prendre avant un repas, etc.)
  • Un avertissement déconseillant de dépasser la dose quotidienne conseillée
  • Des mentions de sécurité du type « À consommer avec une alimentation variée et équilibrée associée à un mode de vie sain », et « Emploi déconseillé aux enfants et aux femmes
    enceintes »

La biodisponibilité des composés

La qualité d’un complément alimentaire, et son efficacité, dépendent avant tout de la qualité des composés ! La biodisponibilité est la capacité du nutriment à être absorbé et assimilé facilement par l’organisme. Plus le composant sera biodisponible, plus le complément alimentaire sera donc logiquement efficace.
Si la biodisponibilité peut dépendre du sujet (sexe, âge, facteurs génétiques, etc.), elle dépend en grande partie de la nature du nutriment, notamment la forme chimique utilisée pour le complément alimentaire. Par exemple, notre complément alimentaire Magnésium est élaboré à partir de bisglycinate de magnésium, la forme de magnésium la plus hautement biodisponible existante. Le magnésium va donc pénétrer directement à l’intérieur de la cellule, là où le minéral pourra effectuer son action bénéfique pour la santé.

Les excipients

La quantité d’excipients est également un facteur important dans la qualité d’un complément alimentaire. Les excipients sont tous les éléments entrant dans la composition du complément alimentaire, mais qui ne font pas partie du principe actif. Ils ont alors été ajoutés pour donner un certain goût ou une certaine consistance au produit.
Moins le complément alimentaire contient d’excipient, plus il sera de bonne qualité. En effet, les excipients peuvent provoquer des allergies chez certaines personnes et ils n’ont aucun bienfait sur la santé.

Les capsules

Les capsules sont souvent l’élément qui peut décourager les personnes les plus soucieuses de leur santé d’avoir recours aux compléments alimentaires. En effet, on ne sait pas toujours de quoi les capsules sont composées…

Les bons compléments alimentaires vont non seulement indiquer de quoi sont faites les capsules, mais aussi privilégier des capsules naturelles pour éviter les allergies et les effets indésirables, et gastrorésistantes pour permettre aux compléments alimentaires d’atteindre les intestins, le lieu de l’absorption.
Pour vous assurer que les capsules sont réalisées avec des éléments naturels, pensez à regarder sur les étiquettes la mention « enveloppe ». Chez Nutrilux Santé, par exemple, nous utilisons des gélules végétales HPMC ou de la gélatine.

Les compléments alimentaires ne sont pas dangereux si l’on sait les choisir et distinguer les mauvais compléments alimentaires des bons compléments alimentaires. Pas question de vous priver de leurs bienfaits : avec ces quelques conseils, vous pourrez choisir vos compléments alimentaires sans avoir
peur des effets indésirables !